Pourquoi se former au secourisme ?

La vie au quotidien nous met face des situations médicales complexes (malaises, chutes, arrêts cardiaques, blessures) qui requièrent les premiers secours. Que ce soit pour un proche parent ou un inconnu dans la rue, ces premiers secours serviront à sauver leurs vies et faciliter la tâche aux pompiers ou aux personnels une fois sur place.

Dans un tel contexte, il est une évidence que « savoir administrer ces premiers secours » est d’une importance absolue dans la survie des victimes. Il faut alors nécessairement se former au secourisme.

Pour la responsabilité citoyenne

Même si vous n’aspirez pas particulièrement à vous engager comme étant secouriste, il est vivement recommandé de se former au métier de secouriste. Un stage de secourisme saura en effet vous inculquer les premiers gestes et la conduite à adopter lorsque survient un incident, en attendant l’arrivée des ambulanciers.

Peu de personnes sont capables de faire le geste qui sauve. En témoigne un rapport de la Fédération Française de Cardiologie datant de 2008 qui estimait à seulement 20 % la proportion des Français en mesure d’appliquer les règles basiques de secourisme.

Pour exemple, dans certaines situations un défibrillateur automatique ferait l’affaire pour le sauvetage d’une personne en arrêt cardiaque. Cependant, bien souvent la connaissance des gestes de premiers secours (bouche à bouche, massage cardiaque) sera également de mise.

Aussi bien pour une personne qui s’étouffe ou qui fait un malaise en public que pour un accident de circulation, la rapidité d’intervention pour secourir les victimes accroît leurs chances de survie. Il faudra donc penser à vous former au secourisme afin de pouvoir répondre en témoin le moment venu.

L’aide apportée aux pompiers

Les secours sont débordés et surchargés. C’est pour ça que les pompiers de Paris organisent chaque année une journée porte ouverte dénommée « le samedi qui sauve ». À l’occasion de cet évènement, l’opportunité vous est offerte gratuitement d’apprendre les premiers gestes qui sauvent.

Par la suite, proposition vous sera faite d’adhérer à une association d’intervention rapide. Une fois membre, une application sur votre téléphone portable permettra de vous géolocaliser (vous êtes considéré comme un bénévole auprès des pompiers). De ce fait, dans l’éventualité d’une urgence dans vos environs vous serez sollicité par les pompiers pour effectuer premiers gestes de secours.

Le secourisme comme atout professionnel

Détenir quelques notions basiques en premiers gestes de secours est sans contexte un atout du point de vue professionnel. En effet, la majorité des entreprises de la place disposent de matériels de secourisme, mais ne disposent pas de personnel compétent pour en faire usage.

Les matériels de secours tel que le défibrillateur requièrent un savoir-faire particulier, relativement à son usage, dont un analphabète au secourisme ne saurait connaitre. Il est alors logique que ce savoir-faire soit considéré comme un atout professionnel.

Pour obtenir un poste dans des établissements scolaires ou colonies de vacances, le secourisme devrait être un pré requis non négociable. Ceci parce qu’il ne serait pas du tout logique d’ouvrir un lieu de campement sans au préalable s’assurer de la présence permanente sur les lieux d’au moins une personne susceptible de parer à tout incident qui interviendrait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.