La fiche d’entreprise

La Fiche d’entreprise est un document réglementaire (articles D4624-37 et R4624-1 du Code du Travail) élaboré et mis à jour par le médecin du travail ou les autres professionnels en santé au travail (intervenant en prévention des risques professionnels, infirmière en santé au travail) du service interentreprises.

La fiche d’entreprise doit être adressée à l’employeur, qui la transmet au CHSCT ou, en absence de celui-ci, aux délégués du personnel (article D4624-39), ceux derniers remplissant dans ce cas les mêmes missions que le CHSCT (article L4611-3).

L’objectif principal de cette fiche est l’identification des facteurs professionnels de risque pour la santé et la sécurité de salariés et l’évaluation du niveau de risque restant, en tenant compte des mesures de protection collective et individuelle prises par l’employeur.

Bien que la Fiche d’entreprise ne représente une évaluation des risques pas en tant que telle, elle est une source d’informations utiles à l’analyse des risques réalisée par l’employeur (circulaire DRT n°6 du 18 avril 2002).

Le modèle de cette fiche est fixé par l’arrêté du 29 mai 1989 (article D4624-41). Ce modèle est considéré aujourd’hui comme obsolète, mais rien n’empêche le rédacteur de la Fiche d’entreprise de développer cette fiche dans une analyse détaillée des risques (l’article D4624-37 indique que le contenu de cette fiche n’est pas limitatif).

Le médecin du travail peut ainsi inclure dans la Fiche d’entreprise des commentaires et des conseils de prévention en rapport avec l’activité professionnelle (article R4623-1), l’ensemble représentant une alerte écrite à l’employeur sur les risques pour la santé des travailleurs, au titre de l’article L4624-3 du Code du travail. Ce dernier article, introduit par la loi du 20 juillet 2011, renforce le rôle d’alerte du médecin du travail : « Lorsque le médecin du travail constate la présence d’un risque pour la santé des travailleurs, il propose par un écrit motivé et circonstancié des mesures visant à la préserver. L’employeur prend en considération ces propositions et, en cas de refus, fait connaître par écrit les motifs qui s’opposent à ce qu’il y soit donné suite. »

Le deuxième objectif de cette fiche est de permettre au médecin du travail de réaliser sa mission de surveillance médicale de l’état de santé des salariés par rapport aux risques professionnels auxquels ils sont soumis. Ainsi, pour chaque facteur de risque identifié, la fiche doit préciser les effectifs exposés et le type de surveillance médicale nécessaire (simple ou renforcée). Le médecin peut y détailler également les modalités de surveillance médicale renforcée envisagée (périodicité des visites, examens complémentaires), en tenant compte des recommandations de bonnes pratiques existantes (article R4624-19).

La fiche doit mentionner les indicateurs de résultats de l’entreprise en matière de santé et sécurité au travail : accidents du travail, maladies professionnelles (déclarées et reconnues), maladies à caractère professionnel, autres pathologies observées.

Par ailleurs, comme le modèle de la fiche d’entreprise mentionne la formation du personnel à la sécurité et les mesures prises concernant les premiers secours, le médecin du travail peut également inclure son avis sur les actions de formation relatives à la santé et la sécurité au travail (article R4141-6) ou encore par rapport aux premiers secours en entreprise (article R4224-16).

Autres dispositions réglementaires :

  • « Pour les entreprises adhérentes à un service de santé au travail interentreprises, la fiche d’entreprise est établie dans l’année qui suit l’adhésion de l’entreprise ou de l’établissement à ce service » (article D4624-38).
  • « La fiche d’entreprise est tenue à la disposition du directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi et du médecin inspecteur du travail. Elle peut être consultée par les agents des services de prévention des organismes de sécurité sociale et par ceux des organismes professionnels de santé, de sécurité et des conditions de travail mentionnés à l’article L. 4643-1 » (article D4624-40)

Il n’y a pas de périodicité réglementaire de mise à jour de la Fiche d’entreprise.

Circulaire DGT n°13 du 9 novembre 2012 relative à la mise en oeuvre de la réforme de la médecine du travail et des services de santé au travail:

« La fiche d’entreprise, un document clé dans la démarche de prévention:

Une attention particulière doit être portée aux actions qui relèvent de l’identification et de l’analyse des risques, notamment par le biais de l’élaboration et de la mise à jour des fiches d’entreprise. Celles-ci ont une importance majeure, notamment dans les petites entreprises, dans la mesure où cette fiche constitue un des premiers leviers pour mettre en oeuvre une démarche de prévention et pour aider l’employeur dans l’identification et l’évaluation des risques présents dans son entreprise ou son établissement.
Élaborée par l’équipe pluridisciplinaire dans les SSTI ou le médecin du travail dans les services autonomes, la fiche d’entreprise consigne en effet notamment les risques professionnels et les effectifs de salariés qui y sont exposés. Elle est obligatoire pour toutes les entreprises, quel que soit leur effectif, et doit être remise aux entreprises
ou établissements qui viennent d’adhérer à un SST au plus tard un an après leur adhésion. Elle est tenue à la disposition du DIRECCTE et du médecin inspecteur du travail (code du travail, art. D. 4624-40) ainsi que de l’inspecteur du travail. Un exemplaire de cette fiche est conservé au sein du service de santé au travail. Cette fiche constitue non seulement un instrument de repérage des risques professionnels et des populations concernées qui s’articule avec le document unique d’évaluation des risques, réalisé par l’employeur, mais aussi de sensibilisation et d’information de l’employeur sur les questions de santé au travail. À cet égard, sa délivrance et son actualisation sont des éléments importants d’appréciation et de contrôle de l’activité du SST par la DIRECCTE, notamment en direction des petites entreprises. »

Page créée le 24/01/2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *