Risques pour la grossesse dans le secteur tertiaire

Il convient de préciser dès le début que les femmes travaillant dans le secteur tertiaire sont moins à risque d’avoir des problèmes de santé liés à la grossesse que les femmes travaillant dans d’autres domaines, comme la production ou les services (commerces, par exemple).

Dans le secteur tertiaire, le risque professionnel le plus important est représenté par le stress affectant la femme enceinte surtout pendant le dernier trimestre de la grossesse.

Ce stress est en fait le résultat d’un cumul de facteurs professionnels (contraintes psychologiques ou physiques), personnels (événements négatifs de vie, absence d’un soutien familial, niveau socio-économique faible) et environnementaux (trajets longs, instabilité sociale). Au niveau individuel, il n’est généralement pas possible de mettre en cause un seul facteur de risque, par contre au niveau collectif les études mettent bien en évidence un surplus de risque associé à certains facteurs professionnels.

Risques pour la grossesse et l’enfant à naître:

Problème de santé Lien avec l’activité professionnelle dans le secteur tertiaire :
Avortements spontanés ou fausses couches

précoces (avant 8 semaines d’aménorrhée, soit avant le 2ème mois, 15-25 % des grossesses normales) ou tardifs (entre 8 et 22 semaines, soit entre le 2ème et le 6ème mois, 1-2 % des grossesses normales)

La majorité des études sur les effets de l’activité professionnelle n’ont pas trouvé de lien avec les avortements spontanés

Cependant il convient de limiter les activités qui peuvent engendrer de manière importante de la fatigue et du stress

Grossesse extra-utérine

Mort fœtale

Malformations congénitales

Pas de lien avec les risques professionnels présents dans le secteur tertiaire
Effets sur le déroulement de la grossesse :

Naissances prématurées (accouchement survenant entre 22 et 36 semaines d’aménorrhée) – 7% des naissances

Retard de croissance intra-utérin / Faible poids à la naissance (à savoir qu’à un âge gestationnel égal, la mortalité périnatale est liée de manière inverse au poids de naissance de l’enfant)

C’est surtout le cumul des facteurs de risque professionnels listés ci-dessous qui a un effet délétère :

  • demandes psychologiques élevées
  • faible soutien social
  • durée du travail (plus de 40h/semaine, surtout si plus de 45h/semaine)
  • horaires irréguliers
  • fatigue importante perçue (charge de travail, déplacements)
  • contraintes physiques : station debout prolongée, montée des escaliers, manutention manuelle, déplacements, voyages

Ces facteurs professionnels (associés aux facteurs personnels ou sociaux) engendrent un stress maternel avec des effets délétères démontrés pour la grossesse et l’enfant à naître.

Effets sur l’enfant, mis en évidence tardivement :

Retard de développement psychomoteur des jeunes enfants (lien établi avec l’accouchement très prématuré)

Certaine vulnérabilité immunitaire des descendants des mères soumises à un stress important pendant la grossesse.

En conclusion : il existe un consensus scientifique sur la nécessité de mise en évidence et de diminution du stress maternel pendant la grossesse à des fins de prévention.

Autres problèmes de santé associés à la grossesse

Problème de santé Lien avec l’activité professionnelle dans le secteur tertiaire :
Douleurs lombaires (ventre proéminent, modifications ligamentaires) Posture sédentaire au bureau, sans pauses

Mauvaise installation ergonomique au bureau

Syndrome du canal carpien (par un mécanisme de rétention hydrique, surtout pendant le troisième trimestre) Mouvements répétitifs de la main (utilisation de la souris, saisie sur clavier, appui sur le talon de la main contre un plan dur)
Incontinence urinaire (expliquée par la pression de l’utérus sur la vessie et des modifications locales, la fréquence de l’incontinence urinaire augmente avec le nombre de grossesses) Contraintes : contact permanent avec les clients, déplacements longs

Solutions : accès rapide aux toilettes (à moins de 50m), possibilité de prise de pauses si besoin, éviter les postures prolongées

Œdèmes au niveau des pieds et chevilles

Thrombose veineuse profonde (et sa grave complication l’embolie pulmonaire)

Travail sédentaire, position assise prolongée

Voyage en avion, conduite automobile sur des longues distances

Déclenchement d’accouchement prématuré (dans le troisième trimestre) Voyage en avion

Voyage professionnel à l’étranger

Limitations des moyens thérapeutiques disponibles (vaccinations, médicaments)

Fatigue importante, stress lié au voyage

Diarrhée du voyageur, maladies infectieuses tropicales

Difficultés d’accès à des soins médicaux de bon niveau

Voyages professionnels à l’étranger, dans les pays moins développés

Solution : il est généralement préférable d’éviter les voyages ou les séjours à l’étranger pendant la grossesse, surtout pendant le premier ou le troisième trimestre

Page créée le 07/03/2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *