Recommandations pour le travail des femmes enceintes dans le secteur tertiaire

> Recommandations par rapport au temps de travail :

Dès le début de la grossesse, il est recommandé de limiter le nombre d’heures de travail à 40 h / semaine (pour les salariés soumis au forfait annuel en jours)

Après le 6ème mois de grossesse, limiter la semaine de travail à 35 heures.

Dans la fonction publique uniquement, il est possible de réduire le temps de travail d’une heure, à partir du 3ème mois et sur recommandation de la part du médecin de prévention (circulaire FP/4 n°1864).

> Recommandations par rapport aux contenus et aux conditions de travail

Un principe général de prévention est l’adaptation du travail à l’homme.

Il convient donc d’adapter la charge de travail par rapport au temps de présence, de mettre en place l’organisation et les moyens adaptés aux possibilités de la salariée et de tenir compte du changement des circonstances. (art. L4121-1 à art. L4121-3)

> Recommandations sur la prise de pauses

Les recommandations sur la prise de pauses sont données au cas par cas, il n’y a pas de recommandation générale.

Le Code du travail prévoit que « indépendamment des dispositions relatives à l’allaitement, les femmes enceintes ou allaitant doivent pouvoir se reposer en position allongée, dans des conditions appropriées » (art. R4152-2), mais ne prévoit pas un temps de pause.

> Recommandations par rapport au travail sur écran

La posture sédentaire au bureau devant l’ordinateur s’associe à une difficulté de retour du sang veineux des membres inférieurs vers le corps, ce qui peut favoriser l’apparition des œdèmes au niveau des pieds et des chevilles et la phlébite. Pour pallier à ce problème, il est recommandé de se lever du bureau régulièrement et de marcher un peu, au moins toutes les heures.

Il n’existe aucun risque supplémentaire pour la grossesse lié à l’exposition aux champs électromagnétiques générés par les ordinateurs ou autres appareils électriques (boitier wifi etc.)

> Recommandations par rapport aux déplacements

De manière générale, éviter les longs déplacements associés avec une accumulation de fatigue (pour ce faire, diminuer le nombre, la durée, la distance, voire éviter les déplacements ou choisir les trajets plus convenables), ensuite prendre des pauses périodiques pour changer de posture et se reposer

Voyage en voiture :

  • trajets sur des routes en bon état, position confortable, pauses fréquentes pour bouger
  • port de la ceinture de sécurité obligatoire et utile chez la femme enceinte ; la ceinture en trois points doit être placée au-dessus et sous le ventre et non sur celui-ci ;

Voyage en train : pas de recommandations particulières dans les pays développés

Voyage en avion :

  • en fin de grossesse, se renseigner auprès de la compagnie aérienne avant le départ sur les restrictions d’embarquement des femmes enceintes (certaines compagnies n’acceptent pas l’embarquement à partir de 7-8 mois de grossesse , sauf si elles présentent un certificat médical indiquant que l’accouchement est prévu dans plus de 4 semaines et rédigé au maximum 2 jours avant le départ)
  • pendant le vol, déambuler périodiquement, au moins toutes les 2 heures, et bien s’hydrater
  • sur les vols long-courrier associés à un risque plus élevé de thrombose veineuse, porter des collants de contention classe II

> Recommandation concernant les voyages professionnels à l’étranger

De manière générale, éviter ces voyages dans le premier trimestre de grossesse (risque de fausse couche ou de saignement) et dans le troisième trimestre (risque d’accouchement prématuré, ventre proéminent). La meilleure période pour voyager reste le deuxième trimestre.

Il convient également de reporter le voyage si la grossesse est à risque ou si la vaccination contre la fièvre jaune est nécessaire pour le pays de destination et la femme enceinte n’est pas déjà immunisée ou si présence du paludisme (zone 3), si la région est insalubre ou instable politiquement ou si l’altitude dépasse 2500m.

Conseils avant le départ :

  • identifier un centre médical de référence sur place, pour recours en cas de problème de santé
  • emporter avec soi le carnet de suivi de grossesse
  • se renseigner auprès des compagnies d’assistance sur la couverture (la plupart des contrats d’assistance couvrent la grossesse jusqu’à 28 semaines d’aménorrhée)

Conseils pour le voyage :

  • respecter rigoureusement le règles d’hygiène alimentaire (plats locaux, bien cuits et servis chauds, utiliser uniquement de l’eau en bouteille pour boire ou se laver les dents)
  • en zone tropicale, renforcer tous les moyens de protection contre les moustiques, qui sont les vecteurs des maladies infectieuses : porter des vêtements longs imprégnés d’insecticide, dormir sous une moustiquaire imprégnée, utiliser comme répulsif le IR35/35 (« Cinq sur cinq Tropic lotion », « Akipic répulsif anti-insecte », « Duopic lotion adulte », « Manouka lotion zones tropicales »), traitement prophylactique approprié contre le paludisme

> Reprise du travail après congé maternité

Pour les femmes qui reviennent d’un congé maternité, il convient de tenir compte également des besoins spécifiques à leurs nouvelles obligations familiales et aux contraintes liées au statut de jeune maman (sommeil interrompu, fatigabilité).

La charge mentale et psychologique du retour au travail est souvent sous-estimée :

  • le changement brusque entre la période émotionnellement chargée (séparation de son bébé, responsabilités de mère) et le réinvestissement mental et psychologique dans le travail est souvent difficile
  • ce retour impose un rééquilibrage délicat entre famille et travail (par rapport aux horaires), source potentielle de difficultés psychologiques

Les managers devraient prendre ces aspects en compte lors de la définition des tâches et l’organisation du travail, afin d’assurer une transition plus douce.

L’existence d’un soutien au travail lors de la reprise après le congé maternité est une aide particulièrement efficace.

Page créée le 07/03/2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *