Prévention du stress associé au travail sur écran

Définition : Le stress est le résultat d’un cumul de facteurs perturbateurs et déstabilisants, aussi bien professionnels que personnels, qui dépassent les capacités individuelles de résistance, soit par leur forte intensité, soit par la persistance dans le temps, ce qui ne donne pas un temps de récupération.

La présence concomitante de facteurs stabilisants a un effet protecteur.

Palette de manifestations possibles du stress :

  • maux de tête, fatigue générale, baisse de la capacité de concentration
  • irritation, énervement, agressivité
  • contractures musculaires et douleurs au niveau de la nuque et en bas du dos
  • sensations de « boule dans l’estomac » ou « boule dans la gorge »
  • troubles du sommeil et de l’appétit
  • augmentation de la consommation de tabac et de l’alcool
  • anxiété, dépression

Le travail informatisé peut être « la situation idéale » de cumul des facteurs stressants:

 

Exigences du travail

Facteurs de risque Solutions proposées
Environnement perturbant ou poste de travail informatisé inadapté

Connaissance insuffisante du logiciel ou formation insuffisante par rapport à la tâche

Charge de travail importante, interruptions fréquentes (téléphone, collègues), blocages ou défauts informatiques fréquents

Longs délais d’attente de la réponse de l’ordinateur, surtout si associés à une pression temporelle et à un utilisateur alerte

Monotonie et répétitivité des opérations, surtout celles de saisie de données, où l’opérateur ne voit pas le résultat final de son travail, où manquent les moments de satisfaction par rapport au travail effectué

La prévention du stress professionnel lié au travail sur écran, passe initialement par le contrôle des facteurs liés à l’environnement (bruits, éclairage, température, humidité) et au poste de travail (matériel ergonomique et adapté, installation au bureau).

Dans la définition des tâches à effectuer, prendre en considération les aptitudes et l’expérience des utilisateurs.

Assurer une formation suffisante par rapport au matériel et au logiciel utilisé, ainsi que par rapport au système mise en place pour que l’utilisateur comprenne l’utilité de son travail dans le fonctionnement du système entier.

Améliorer l’ergonomie du matériel et du logiciel utilisé et leur adéquation avec les tâches à réaliser.

Prendre en compte le facteur « satisfaction de travail » dans la définition du contenu de la charge de travail

 

Autonomie dans le travail

Facteurs de risque Solutions proposées
Pression liée au contrôle informatique à distance de la qualité ou de la quantité du travail

Manque de contrôle sur le mode opératoire (obligation de respect des procédures) et sur l’organisation du travail (prise des pauses)

Manque de développement des connaissances ou d’expression créative personnelle

Laisser un degré d’autonomie à l’utilisateur, par rapport à la priorité, le rythme et le mode opératoire

Donner la possibilité de développer ses compétences

 

Relations sociales

Facteurs de risque Solutions proposées
Sentiment d’isolation (« seul devant l’écran »), de manque de soutien social de la part de la hiérarchie ou du collectif, « froideur » des relations par messages électroniques, manque de rencontres face à face

Insuffisance de communication : messages ou ordres brefs envoyés par mail, trop flous ou interprétés de manière erronée

Insuffisance de reconnaissance du travail fait

Encourager les salariés à signaler les problèmes existants et potentiels, car l’implication des salariés permet d’améliorer le système et de valoriser leur expérience et leur travail.

Définir les canaux de communication permettant aux utilisateurs de remonter l’information sur les éléments d’insatisfaction

Offrir un feedback suffisant sur la réalisation de la tâche, d’une manière compréhensible par l’utilisateur

Page créée le 06/02/2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *