La formation aux premiers secours

Article R4141-3: « La formation à la sécurité a pour objet d’instruire le travailleur des précautions à prendre pour assurer sa propre sécurité et, le cas échéant, celle des autres personnes travaillant dans l’établissement. Elle porte sur […] la conduite à tenir en cas d’accident ou de sinistre. »

Article R4141-17 : « La formation à la sécurité sur les dispositions à prendre en cas d’accident ou de sinistre a pour objet de préparer le travailleur à la conduite à tenir lorsqu’une personne est victime d’un accident ou d’une intoxication sur les lieux du travail »

Elle concerne les travailleurs nouvellement embauchés, ceux qui changent de poste ou de technique de travail, les travailleurs temporaires, les travailleurs qui reprennent le travail après un arrêt maladie de 21 jours ou plus ou encore, périodiquement, tous les salariés. (article L4141-2)

La formation à la sécurité du travail (qui inclut les mesures de premiers secours) doit également être dispensée aux travailleurs en cas création ou modification d’un poste de travail ou d’une technique de travail exposant à des risques nouveaux. (article R4141-15)

Le temps consacré à cette formation est considéré comme temps de travail (article R4141-5).

Attention: la formation de sauveteurs secouristes du travail ne dispense pas le chef d’entreprise de procéder à la formation de son personnel sur la conduite à tenir en cas d’accident! Les SST sont seulement des salariés formés à la démarche de prévention et d’intervention en cas d’accident du travail et sur la conduite à tenir dans 8 situations d’urgence, choisies entre les plus fréquentes ou les plus graves. Celles-ci ne correspondent pas forcément aux risques d’accident de l’entreprise, donc même les SST doivent être formés sur les risques particuliers à l’entreprise (ex. les risques chimiques).

Les sauveteurs secouristes du travail (SST)

En cas d’accident du travail, un sauveteur secouriste du travail (ou SST) peut sauver des vies ou peut diminuer les conséquences de l’accident.

Un sauveteur secouriste du travail est un salarié capable d’intervenir durant son temps de présence au sein de son entreprise pour porter secours à toute victime d’un accident du travail ou d’un malaise, dans l’attente de l’arrivée des secours spécialisés.

La présence de secouristes est obligatoire, selon l’article R. 4224-15 du Code du travail :

  • dans chaque atelier où sont effectués des travaux dangereux,
  • dans chaque chantier occupant 20 personnes au moins pendant plus de 15 jours, où sont effectués des travaux dangereux.

Quand survient un accident, l’intervention du sauveteur secouriste du travail est limitée dans le temps aux quelques minutes qui suivent l’accident jusqu’à l’arrivée des secours spécialisés auprès de la victime. Du fait de ce délai d’intervention très court, le SST ne doit en aucun cas perdre un temps précieux à aller chercher du matériel pour secourir la victime car les premières minutes sont cruciales. Le matériel de premier secours doit ainsi être immédiatement disponible sur les lieux de travail, à côté des postes de travail dangereux.

Le nombre et la répartition du personnel formé SST sur l’ensemble du site de l’entreprise doit être adapté, en faisant en sorte qu’à tout moment il y ait un SST disponible pour intervenir en cas d’accident. En cas de travail par équipes à horaires décalés, la présence d’un ou plusieurs secouristes par équipe est indispensable pour assurer la permanence des secours.

Une attention particulière doit ensuite être faite à l’entretien des connaissances: une première séance de formation continue doit être organisée dans les 12 mois qui suivent la formation initiale, ensuite la périodicité des suivantes est fixée à 24 mois. Le non-respect de ces délais implique la perte de la certification SST.

Une sensibilisation à la prévention des risques professionnels est incluse dans la formation. Ainsi les SST peuvent jouer un rôle de repérage des dangers dans une situation de travail et d’alerte des responsables en temps utile.

La formation SST inclut principalement un enseignement sur la démarche de premiers secours (étapes clé : prévenir, alerter, secourir) et la conduite à tenir dans 8 situations choisies pour leur fréquence d’occurrence (malaise, hémorragie mineure, douleur, brûlure) ou pour leur gravité (arrêt cardio-respiratoire, obstruction des voies aériennes, hémorragie majeure, perte de connaissance).

Téléchargement: Référentiel formation SST(INRS, ED7000, fichier pdf, version au 1er janvier 2012, 2930 ko)

La formation SST implique une obligation d’intervention en cas d’accident, dans le cas contraire, la responsabilité pénale pouvant être recherchée pour non-assistance à personne en danger (article 223-6 du Code pénal).

L’immunisation par vaccination contre l’hépatite B est recommandée pour le personnel ayant la formation SST, en raison du risque d’exposition au sang.

Premiers secours socio-psychologiques

La formation « Intervention Socio-Psychologique Immédiate » (I.S.P.I.) est une formation du personnel d’encadrement sur la prise en charge immédiate sur le lieu de travail des personnes en détresse psychologique.

La formation dure 6 heures et vise à familiariser le personnel d’encadrement avec les facteurs de stress, les manifestations et les conséquences du stress dépassé, les principes de prise en charge et les dispositifs d’urgence.

Elle peut entrer dans la formation professionnelle continue et dans le droit individuel à la formation (DIF).

Page créée le 25/02/2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *