Donner l’alerte sur un collègue en difficulté

Toute personne traverse à un moment ou autre de sa vie des crises ou des périodes de difficultés d’ordre personnel ou d’ordre professionnel, qui peuvent affecter de manière passagère ou durable l’état de santé mentale.

Les statistiques montrent que les problématiques de santé mentale sont fréquentes en France.

A tout moment, 15% des personnes présentent des symptômes anxieux, dépressifs ou les troubles du sommeil. Au cours de la dernière année, 8% des Français ont souffert d’une dépression, 4% ont eu des idées suicidaires et 0,5% ont fait une tentative de suicide.

Reconnaître les signes indiquant une détresse ou une difficulté

L’entourage professionnel est en position idéale pour repérer les changements d’attitude ou de comportement d’une personne, les signes de détresse psychique ou les difficultés au travail.

L’association de plusieurs signes suivants doit alerter l’entourage :

  • Symptômes de mal-être : Anxiété, stress, agitation, visage fermé, regard triste, pleurs,  fatigue, plaintes physiques de type douleurs cervicales ou troubles digestifs
  • Comportement au travail : Difficultés de concentration, répétition d’erreurs, tendance à s’isoler des autres, irritabilité, tensions entre collègues
  • Vécu du travail : Sentiment d’échec ou de culpabilité, incapacité à supporter une hiérarchie, désinvestissement du travail
  • Contexte général : Surcharge de travail, dysfonctionnements récurrents, conflits relationnels, pression au travail, changements imposés, problèmes familiaux, divorce, maladie ou décès de proches, difficultés financières ou de logement

Promouvoir le soutien entre collègues

  • Encouragez les comportements de soutien émotionnel entre collègues.
  • Prenez régulièrement des nouvelles des personnes de votre entourage
  • Identifiez les signaux d’alerte, notamment chez les personnes isolées du reste du collectif
  • Manifestez votre préoccupation à la personne par rapport aux signaux d’alerte identifiés, proposez votre disponibilité pour écouter, aider ou participer à une recherche de solutions
  • Echangez entre collègues sur ce qui pourrait être fait pour mieux soutenir la personne qui semble être en difficulté

Donner l’alerte afin de mobiliser les ressources de l’organisation

Certaines situations de difficultés chroniques peuvent évoluent vers un trouble grave de la santé mentale (ex. burnout, dépression).

Le simple soutien des collègues n’est pas toujours suffisant.

Tout salarié observant des signes de difficultés ou de détresse d’un de ses collègues doit donner l’alerte, au choix, auprès de son manager, du service de santé au travail, du service RH, de la Direction ou du CHSCT.

Cette alerte permet de mobiliser les ressources de l’entreprise :

Ces personnes collaborent, chacune depuis sa fonction, dans la recherche de solutions de soutien, afin d’éviter des situations dégradées :

  • Direction, service RH : évolution de carrière, relations sociales, formations
  • Manager: organisation et relations de travail
  • Médecin du travail : problèmes de santé physique et psychologique, stress au travail
  • Assistante sociale : difficultés d’ordre personnel, familial, financier, logement

L’efficacité de leur intervention dépend, toutefois, de l’existence d’une alerte précoce. Plus les difficultés perdurent, plus la situation s’aggrave, au fur et à mesure que les ressources de la personne se consomment.

Page créée le 16/10/2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *