Risque CMV en cas d’AES concernant une femme enceinte

Conduite à tenir devant un AES avec:

  • victime enceinte
  • sujet-source CMV-positif (en cas d’AES concernant une soignante enceinte, penser à faire la sérologie CMV du patient-source !)

Selon le Bulletin d’information FMC / EPP no. 72 du 15 mars 2008 – ANMTEPH, «Bonnes Pratiques en Santé au Travail face aux Risques Biologiques Professionnels»

1. Conduite à tenir vis à vis du sujet contact

Proposer un suivi sérologique tel que:

  • J 0: NFS, ALAT, Ac anti-CMV (si IgG+ : pas de suivi en dehors de celui habituel de la grossesse, car la primo-infection a déjà eu lieu)
  • J 30: NFS (recherche de grands lymphocytes B immatures dits à grains), ALAT, Ac anti-CMV
  • J 60: NFS, ALAT, Ac anti-CMV
  • J 90: NFS, ALAT, Ac anti-CMV

2. Conduite à tenir vis à vis du sujet contaminé

Prise en charge par une équipe médicale pluridisciplinaire référente sur le suivi des patientes présentant une séroconversion CMV au cours de la grossesse.

3. Conduite à tenir vis à vis de son entourage professionnel

Rechercher une éventuelle grossesse et les autres femmes enceintes éventuellement exposées.

3. Conduite à tenir vis à vis de son entourage personnel

Pas de recommandation particulière.

Page créée le 03/06/2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *